Menu
FR
Blog AdGuard VPN Guerre des navigateurs, Journée de la protection des données, anti pistage : le condensé AdGuard

Guerre des navigateurs, Journée de la protection des données, anti pistage : le condensé AdGuard

Félicitations à tous ! Le 28 janvier était la Journée de la protection des données, célébrée dans le monde entier. Assurez-vous de la respecter en revoyant votre comportement en ligne pour satisfaire aux directives de sécurité.

Le 26 Avril 2006 le Conseil de l'Europe a décidé d'organiser une Journée de la protection des données qui sera célébrée chaque année le 28 janvier, date à laquelle la convention du Conseil de l'Europe sur la protection des données, connue sous le nom de "Convention 108", a été ouverte à la signature. La Journée de la protection des données est désormais célébrée dans le monde entier et est appelée Journée de la vie privée en dehors de l'Europe.

L'objectif de la Journée de la protection des données est de faire connaître et de promouvoir le respect de la vie privée et les meilleures pratiques en matière de protection des données. Elle est actuellement pratiquée aux États-Unis, au Canada, au Nigeria, en Israël et dans 47 pays européens.

Bien sûr, il est évident qu'absolument chaque jour de l'année doit être une journée de protection des données. Mais la date "officielle" est l'occasion d'y réfléchir plus longuement, de revoir vos habitudes et vos pratiques en matière de sécurité des données personnelles, de tester de nouveaux outils et d'améliorer votre compréhension du problème. Nous vous souhaitons une expérience en ligne sûre et espérons que vous n'aurez jamais à faire face à un abus de données !

Et maintenant, le cœur du sujet.

Le trône de Chrome vacille

Dans le digest précédent, nous avons parlé du nouveau navigateur sécurisé lancé par les créateurs du moteur de recherche DuckDuckGo, et de la façon dont le navigateur orienté vie privée de Brave gagne du terrain.

Et pendant ce temps, le leader du marché vit des moments difficiles. Qui consulte le blog de Google sur les nouvelles versions de Chrome ? Apparemment, ce n'est qu'une bande de geeks et de journalistes spécialisés dans l'informatique qui le font. Mais un article récent de Google a entrainé au moins deur pièces dans un tabliode britannique (1, 2), appelant les lecteurs à mettre à jour leur navigateur. Pas étonnant : Google a battu son propre record en déclarant plusieurs dizaines de vulnérabilités à haut risque dans l'application. Une fois dans la vie, même un tabloïd britannique dit quelque chose de bien. Mettez à jour votre navigateur Chrome, si vous ne l'avez pas encore fait.

Un navigateur web est votre point d'entrée dans l'univers numérique merveilleux, mais tout aussi dangereux. Le choix du navigateur que vous utilisez à la maison et au travail détermine non seulement la performance et la commodité, mais aussi la sécurité de vos données. Il est bon de le vérifier de temps en temps. Si vous n'êtes pas vous-même un expert en matière de navigateur, prenez l'habitude de lire de temps en temps les avis des experts. Tapez le nom de votre navigateur préféré dans le champ de recherche de Google News - pour voir s'il a été récemment compromis, piraté, s'il a fait fuir des données, si de graves problèmes de sécurité ont été constatés. Et, bien sûr, installez les mises à jour de tous les navigateurs que vous utilisez dès qu'elles arrivent.

Entre temps, le navigateur Microsoft Edge a atteint 10.22% du marché des navigateurs de bureau, le meilleur résultat depuis son lancement. Tandis que Google Chrome est le seul navigateur à perdre une partie de son auditoire en novembre 2021.

Et il peut en perdre plus. Les gens ont enfin découvert le fait que Google n'avait jamais vraiment caché : le mode "incognito" ne rend pas invisible en ligne et n'empêche pas le suivi. Sundar Pichai, PDG d'Alphabet devra expliquer cela à la cour fédérale.

En revanche, on a trouvé au moins "sept raisons d'arrêter d'utiliser Microsoft Edge". L'auteur de l'article souligne un tournant important dans la politique Web de Microsoft : "Microsoft semble préparer Edge à devenir un outil de shopping plutôt qu'un navigateur web". En outre, même si vous utilisez déjà le navigateur de Microsoft, vous verrez des publicités intrusives et agressives d'un navigateur Microsoft. Des publicités qui insultent directement Google et son Chrome.

C'est une bonne chose que les navigateurs axés sur la protection de la confidentialité émergent, évoluent et se développent. Mais aujourd'hui, nous ne pouvons pas nous permettre le luxe de mettre tous nos œufs dans le même panier et de faire confiance à un seul fournisseur lorsqu'il s'agit de la sécurité des données personnelles. Un navigateur grand public comme Chrome, armé d'extensions tierces dignes de confiance, semble donc être une option solide.

On ne peut pas simplement désactiver le suivi de la localisation

Encore un procès à Google : il a continué à suivre la localisation des utilisateurs après qu'ils aient désactivé Location History sur leurs appareils Android. Cela s'est produit "entre 2014 et 2019", mais les quatre avocats qui ont initié des procès séparés espèrent que Google sera puni pour avoir fait croire aux gens que leurs informations de localisation n'étaient pas suivies, alors qu'elles l'étaient. La même vieille leçon : les paramètres de base de l'appareil peuvent être plus une décoration qu'un ensemble de contrôles réels sur vos données.

Il y a quelques jours, Google a réagi à ces poursuites et a publié un billet de blog les qualifiant d'inexactes, de dépassées et de déformant l'image des services de Google. Le message est assez furieux, mais aussi assez honnête : oui, dit Google, nous avons besoin de vos données de localisation, et alors, tout le monde en a besoin. Mais si vous faites quelques efforts, vous pouvez au moins obtenir une certaine illusion de confidentialité. Voici les conseils de Google pour gérer l'accès à vos données de localisation.

Qu'est-ce que les services de messagerie populaires signalent-ils au Bureau Fédéral d'Enquêtes ?

Un document douteux intitulé “Accès licite” etait cité par des médias divers le long du mois dernier. Le document décrit "les types de données des utilisateurs que des applications de messagerie sécurisées peuvent partager à la demande des autorités de police". Il a été "obtenu par un groupe appelé Property of the People par le biais d'une requête FOIA", quoi que cela signifie. Je soupçonne fortement qu'il s'agit de fausse information concoctée par des personnes liées à certaines des messageries mentionnées, mais si vous le voulez, vous pouvez l'utiliser, voici le texte.

Apple Air Tag peut être utilisé pour vous suivre

Nous sommes déjà habitués à être suivis par nos appareils. Mais que diriez-vous d'être suivi par un dispositif placé dans votre poche par un type (ou une femme) bizarre, comme dans un film d'espionnage bon marché ? L'Air Tag d'Apple est une petite chose destinée à être attachée aux clés, portefeuilles, dentiers, enfants - tous les objets que vous avez tendance à perdre et dont vous aimeriez savoir où ils sont et où vous les avez laissés. Mais un mannequin nommé Brooks Nader a découvert qu'elle était suivie par un dispositif Air Tag que quelqu'un d'autre avait déposé dans la poche de son manteau pendant qu'elle faisait la tournée des bars à New York.

Il faut reconnaître que Apple a anticipé ce genre d'abus et a essayé de protéger les gens : "Pour décourager le suivi à votre insu, Find My vous informera si un AirTag inconnu ou un autre accessoire du réseau Find My est vu se déplaçant avec vous au fil du temps. Un AirTag qui n'est pas avec la personne qui l'a enregistré pendant une période prolongée émettra également un son lorsqu'il sera déplacé afin que vous puissiez le retrouver, même si vous n'utilisez pas d'appareil iOS ".

Nous sommes tous surchargés de notifications de nos jours, mais nous devrions d'une manière ou d'une autre réussir à prêter attention à celles qui comptent. Find My est une application officielle d'Apple qui permet de gérer les objets avec Air Tags. Elle est intégrée à iOS et peut être activée dans les paramètres. Il existe également une application gratuite d'Apple pour Android appelée Tracker Detect.

Et si l'âge d'or de la confidentialité des données etait finalement arrivé ?

Un texte plutôt utopique a attiré notre attention : à quoi ressemblerait notre expérience numérique et la vie elle-même si l'âge d'or de la vie privée et de la sécurité commençait ? L'article met en lumière les technologies liées à la vie privée récemment développées, comme les identifiants préservant la vie privée et le contrôle des publicités. Ainsi que certains droits de l'homme récemment reconnus comme le droit à l'oubli, le droit de ne pas travailler en dehors des heures de travail et, finalement, le droit de ne pas s'inquiéter de sa vie privée puisqu'elle n'est plus attaquée en permanence.

Les sénateurs américains s'attaquent aux publicités ciblées - et échouent

Et nous avons gardé le meilleur pour la fin : en janvier dernier, trois sénateurs américains ont présenté la loi dite "Banning Surveillance Advertising Act". Je me permets de prédire que ce projet de loi ne deviendra pas une loi puisqu'il annihile pratiquement les publicités ciblées sur le Web. Il...

...interdit aux réseaux et aux facilitateurs de publicité d'utiliser des données personnelles pour cibler des publicités, à l'exception d'un large ciblage de localisation vers un lieu reconnu, tel qu'une municipalité. Le projet de loi interdit également aux annonceurs de cibler des publicités sur la base d'informations relatives à l'information protégée, telle que la race, le sexe et la religion, et de données personnelles achetées auprès de courtiers en données. Le projet de loi précise que la publicité contextuelle, c'est-à-dire la publicité fondée sur le contenu auquel l'utilisateur participe, est autorisée.

Et bien que peut-on sire sur ce projet parfaitement utopique ? Je me permets de vous rappeler que "Google a signalé une hausse de 27% des dépenses de lobbying aux États-Unis en 2021 par rapport à 2020, ayant dépensé 9.6 millions de dollars pendant l'année". Google et Facebook sont aussi de "gros dépenseurs sur le lobbying dans l'Union Européenne". La publicité ciblée restera avec nous,et vos données sont et Targeted ads are here to stay, tandis que vos données vont être collectées et vendues.

Quelques bonnes nouvelles et quelques conseils

Pendant ce temps, dans l'UE, son agence de police, Europol, est forcée de supprimer les données personnelles qu'elle a recueillies à l'échelle de la surveillance de masse.

La conclusion sans précédent du Contrôleur européen de la protection des données (CEPD) vise ce que les experts de la vie privée appellent une "arche de données" contenant des milliards de points d'information. Les données sensibles de l'arche ont été tirées de rapports de crimes, piratées de services téléphoniques cryptés et échantillonnées à partir de demandeurs d'asile jamais impliqués dans un crime.

Comme d'habitude, les avis se sont divisés, la recherche de l'équilibre entre sécurité et vie privée semble prendre place parmi les éternelles questions qui n'ont pas de réponse certaine. Rappelons simplement qu'il n'est pas nécessaire d'être un criminel pour être surveillé. Il est temps d'être proactif, d'établir clairement ce qui est important pour vous et quels sont vos intérêts. Il n'existe pas de solution universelle pour tout le monde, mais au moins, il y a toujours suffisamment d'outils pour mettre en œuvre la solution que vous choisissez pour vous-même.

Anna Martynova sur Actualités de l'industrie AdGuard VPN Protection des données
En téléchargeant les commentaires, vous conformez à la Politique de confidentialité.
AdGuard VPN
téléchargement en cours
Cliquez le bouton indiqué par la flèche pour déclencher l'installation.